Agility, canicross et flyball

Brice THOMAS éducateur canin compétiteur depuis l'âge de douze ans dans différentes disciplines canines vous présente les sports canins.
Certains sports pratiqués par l’homme ont donné naissance à leur version canine, dans un esprit de détente et de convivialité.
Il s’agit de l’agility, du canicross ou du flyball. Au contraire des classiques compétitions canines, ces épreuves sont ouvertes à tous les chiens, sans distinction de race.



Cette compétition canine sportive et éducative consiste à franchir un parcours d’obstacles variés – haie de barres, palissade, table, balançoire, tunnel souple ou rigide, pneu, slalom, etc. – selon des règles précises.
L’agility est ouvert à tous les chiens âgés d’au moins 18 mois, quelle que soit leur origine, à l’exception des chiennes gestantes ou en chaleur. Le chien se place assis ou couché au départ. Un temps de parcours standard ainsi qu’un temps de parcours maximum sont définis. Le concurrent doit suivre l’ordre imposé, sur un enchaînement de 12 à 20 obstacles. Le passage de certains obstacles (table, palissade…) doit se dérouler en n temps précis, mesuré parfois par un comptage éléctronique. L’important n’est pas d’aller le plus vite possible mais de commettre le moins de fautes possible. Le tracé est défini par le juge ; les participants n’ont pas le droit d’aller s’y exercer, toutefois une reconnaissance du parcours sans le chien est autorisée. Le terrain doit mesurer 40 ou 20 m pour permettre le tracé d’un parcours de 100 à 200 m. C’est un juge homologué par la FCI (Fédération cynologique internationale) qui officie. Deux types d’épreuves existent (homologuées ou non par la FCI) selon l’origine du chien (inscrit au LOF ou non) ; elles exigent dans tous les cas une licence d’agility.


Cette épreuve de course associe le chien et son maître sur un parcours d’endurance de 5,10 et même parfois 25 km. Le chien est attaché à son maître mais celui-ci ne doit ni le tracter, ni même le dépasser, afin d’éviter au chien de finir épuisé. Ces compétitions très conviviales comportent quelquefois des obstacles (étang, cours d’eau) et des indices à décrypter (type chasse au trésor). Elles requièrent donc chez le maître à la fois des qualités de sportif, le goût du jeu et le sens de l’orientation.



Brice THOMAS, éducateur canin vous conseil de pratiquer ce sport de manière encadrée car les figures improvisées pourraient blesser votre chien.
Sorte de jeu de frisbee pour chien, le flyball sollicite ses capacités de réception et de rapport et lui permet de réaliser des figures de saut et des pirouettes.