Les coupes canines

S’il est communément admis que, chez l’homme, la coiffure soit érigée en accessoire de mode, un phénomène similaire existe pour certaines races de chiens.

Coiffure canine, quelles races ?

Une coiffure pour quelles races ?

Se prêtent à la coiffure principalement les caniches mais aussi les terriers : West Highland White, Fox, Bedlington ou Scottish, etc. Chez ces races, la texture du poil est telle que la robe se transforme rapidement en un amas inextricable de nœuds si l’on ne procède pas à un toilettage approprié.

Tontes spécifiques canines

Les tontes spécifiques du canique

Chez le caniche, la texture est variée ; les standards correspondent à un poil soit bouclé, soit « cordé » (en forme de petites cordes bien distinctes les unes des autres, légèrement entortillées sur elles-mêmes).

Coupes possibles

Différentes coupes possibles :

La coupe en lion

C’est la plus ancienne. Elle fait ressortir une crinière tout en volum. L’arrière-main et le museau sont tondus, ainsi que le corps et les membres antérieurs, sauf aux poignets et aux jarrets, auxquels on laisse des pompons.

La coupe à l’anglaise

Elle est identique à la coupe en lion, à l’exception de la tête dont les poils sont peignés en arrière et retenus par un lien.

La coupe moderne, ou zazou, ou encore mouton

Apparue vers 1960, cette coupe est la plus prisée des particuliers en exposition.
Les pieds et la face sont tondus, le haut de la tête taillé en forme de casque moutonnant. Le reste du poil est uniformément égalisé aux ciseaux à 2 cm d’épaisseur. Les oreilles, et parfois même les moustaches, sont laissées longues.

La coupe "puppy"

Elle rassemble l’avant-main de la coupe en lion mais sans pompons, et l’arrière-main de la coupe moderne (avec pantalons).

Les coupes son-elles justifiées ?

La coupe en lion du caniche avait à l’origine une fonction utilitaire : cet artifice évitait à ces chiens de chasse circulant dans les marais de reste accrochés aux obstacles végétaux.


Actuellement, la polémique entrainée par le côté ridicule ou excessif des toilettages d’exposition est la conséquence de très nombreux abus : coupe, tonte, peignage et épilation s’accompagnent parfois de défrisage, d’usage de paillotes, de manucures et même de teintures ou tatouages ! Si le but premier du toilettage est le bien-être du chien, il convient de le respecter et de s’opposer aux excès qu’entraînent les passions de certains professionnels de la coiffure canine.