Méthodes douces et modernes
Brice THOMASMéthodes douces et modernes

Education canine Akita Inu

Dressage Akita Inu et conseils éducation canine Akita Inu, Brice THOMAS éducateur canin vous propose un élevage Akita Inu et un éleveur Akita Inu.

Image Akita Inu

On retrouve ce chien, appartenant aux plus anciennes races japonaises, sur les bas-reliefs datant de 2000 ans avant notre ère. On arrive à remonter environ 300 ans de l'histoire de ce chien.

Sous l'ère Edo, du 16eme au 19eme sciècles, les Akita étaient des personnages très importants, ayant leurs appartements et leurs propres serviteurs. Seuls la famille impériale et les nobles avaient le droit de posséder ces chiens. On s'adressait à eux dans un langage spécial, utilisé seulement pour eux...



De cette époque, l'Akita a gardé une majesté et une grande noblesse , et un penchant certain à aimer se faire servir ! Plus tard, après avoir été croisé avec des molosses, il tomba bien bas dans des arènes de combats de chiens, où son courage légendaire l'avait malheureusement conduit.

Mais quelques amoureux de ce magnifique chien réussirent à retrouver et reconstruire la race pour arriver au standard que nous connaissons aujourd'hui. Et depuis 1931, il a été déclaré "patrimoine national" au Japon.

A l'origine, toutes les races canines japonaises étaient de petite à moyenne taille et il n'existait aucune race de grande taille. Dès 1603, provenant de la région d'Akita, les chiens nommés « Akita Matagis » (chiens de taille moyenne pour la chasse à l'ours) ont été employés comme chiens de combat. Depuis 1868, la race a été croisée avec le Tosa et avec des Mastiffs. A la suite de ces croisements, la taille de la race augmenta, mais certains traits caractéristiques propres aux chiens de type Spitz disparurent. En 1908, les combats de chiens furent interdits. La race fit néanmoins préservée et améliorée ; elle devint par la suite une grande race japonaise, et, en 1931, 9 chiens d'élite furent désignés comme « Monuments Historiques ».

Pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945) il était courant d'employer des peaux de chiens pour confectionner des vêtements militaires. La police ordonna la capture et la confiscation de tous les chiens sauf les Bergers allemands qui étaient réservés pour des tâches militaires. Certains amateurs essayèrent de circonvenir la loi en croisant leurs chiens avec des Bergers allemands.

A la fin de la seconde guerre mondiale, le nombre des Akitas étant dangereusement réduit et les chiens se présentaient sous trois types différents :

1) des Akitas Matagis,

2) des Akitas chiens de combat,

3) des Akitas/Bergers allemands.

La situation de la race était gravement perturbée. Pendant la période de la restauration de la race pure après la guerre, Kongo-go, un chien de la ligne de sang Dew a, jouit d'une popularité passagère, mais extrêmement importante ; ce chien présentait extérieurement les traits caractéristiques de l'influence de Mastiffs et de Berges allemands. Le nombre des éleveurs d'Akita augmenta et la race devint très prisée du public. Cependant, des amateurs éclairés refusèrent d'accepter ce type de chien comme vraie race japonaise et s'efforcèrent d'éliminer les caractéristiques des races étrangères en faisant des croisements avec des Matagi Akitas ; le but était de retrouver le type original de la race. Ces efforts couronnés de succès ont permis de stabiliser la souche pure de l'Akita de grande taille bien connu de nos jours.

 

Tous les Akita Inu inscrits sur Education Canine Aix

Retrouvez tous les Akita Inu inscrits sur notre site internet pour en savoir plus, consultez les photos, voyez s'ils sont disponibles pour le cinéma, la reproduction ou simplement prendre des informations à propos d'eux !

Pita

Akita Inu


Japon
5
Standard No 255
1
11 ans